lundi 3 mai 2010

Creative Knowledge Environments


Le potentiel créatif est inhérent à chaque personne mais beaucoup d’autres paramètres ont une influence sur les productions créatives. Dans le domaine de la recherche et de l’innovation, la créativité est un élément central, voir la colonne vertébrale sur lequel repose tout l’éco-système de l’entreprise. La raison est simple et logique ; il y a un besoin perpétuel de renouvellement pour s’adapter, voir devancer le marché, trouver de nouvelles technologies, de nouveaux usages. La concurrence ,désormais est rude,des petits nouveaux aux dents acérées et l’ogre économique exacerbe cette compétition surtout depuis l’avènement du web 2.0. Aujourd’hui nous nous pouvons observer par exemple Google qui commence à sortir de sa sphère du web et qui commence à empiéter sur les plates-bandes de Microsoft qui pendant longtemps a joui de son quasi-monopole. Les géants ne sont pas éternels, Nortel en est une preuve récente. La créativité dans la recherche pour créer de nouvelles connaissances et de nouveaux produits est une Fontaine de Jouvence essentielle.

Souvent l’ingrédient secret et magique de la créativité en entreprise est représenté par la salle de créativité. Cependant ce n’est pas le seul paramètre environnemental qui fournira de l’inspiration à ceux qui veulent créer. En effet plusieurs facteurs interagissent optimisant ou dégradant les productions créatives.
Dans le domaine de la recherche, qu'elle soit privée, académique ou publique, il est essentiel de créer de nouvelles connaissances. Oui, la créativité intervient aussi dans la recherche malgré les apparences. Le créatif n'est pas uniquement artiste, designer ou encore geek.

Le concept CKE
Le concept de Creative Knowledge Environnements (CKE) tente de mieux comprendre la créativité et les facteurs la favorisant. Ce concept se focalise essentiellement sur le contexte industriel et dans le domaine de la recherche en étudiant les interactions entre les individus et leurs environnement de travail. Cela englobe la recherche universitaire, la R&D ou la recherche privée. Il cherche également à identifier et à classer, grâce aux études antérieures sur la créativité, les facteurs qui conditionnent positivement (ou négativement) la production de nouvelles connaissances et d'innovations.

Ce concept se base sur 8 éléments clés issues de la littérature dans les recherches en créativité dans issues de recherches en psychologie, management de l'innovation, histoire ou encore sociologie. Les piliers de ce cadre sont : les caractéristiques de la tâche, le champ d’étude en question, les individus, les caractéristiques du groupe, les conditions générales de travail individuel, l’environnement physique, l’entreprise, et les caractéristiques organisationnels de l’entreprise. Ces éléments interagiraient et se superposeraient selon les conditions et les contextes pour influencer la créativité. Ainsi le CKE cherche à mieux appréhender l'environnement créatif de manière holistique. Ce cadre ne dépeint pas seul type d'environnement créatif ni un seul et unique niveau. On pourrait catégoriser ces environnements de la manière suivante: micro, meso et macro.
  • Micro : les équipes de travail, les groupes de travail ou les individus
  • Méso : les institution de recherche, les entreprises
  • Macro : politique gouvernementale, politique d'entreprise
Concept à enrichir
Au jour d'aujourd'hui, ce cadre de recherche sur les influences de l'environnement sur la créativité est récent et demeure toujours problématique pour plusieurs raisons. La première étant la difficulté d'évaluer la créativité dans ce domaine. Quels critères utiliser? Qui est apte à évaluer?On pourrait penser à utiliser des critères tels que le nombre de citation scientifiques, le nombre de produits innovant vendus issus de ces recherches, l'estimation de l'impact social résultant?
De plus les typologies de ces environnements bien que représentants une base d'étude intéressante, sont peu nombreuses.Il serait ainsi intéressant de mieux connaître les caractéristique des environnements créatifs dans les pays en développement par rapport aux pays développés, chose que nous connaissons mieux à ce jour.
Il est connu que les interactions avec d'autres personnes ou d'autres environnement jouent favorablement sur les capacités à créer.Une troisième lacune concerne les durées et les interactions nécessaires pour optimiser la créativité. Quels seraient les apports des participations aux conférences ou de la visite d'autres centres de recherches? Doivent ces domaines être très différents ou peu dissemblables? Ce sont des questions qui restent encore sans solutions.
Enfin, comment interagissent et quels sont les effets interactifs des différentes strates(micro, méso, macro) dans la recherche et l'innovation? Quelle politique gouvernementale (niveau macro) permet une recherche et une innovation optimale dans les institution de recherche au niveau régional/national (niveau méso)ou par les équipes de recherche/les individus (niveau micro)?

Que peut-on en tirer aujourd'hui?
Comme nous l'avons précisé précédemment, il est nécessaire d'en connaitre davantage et un long chemin reste à faire dans le but d'optimiser l'environnement de la recherche et de l'innovation.
Cependant, ce qui est connu aujourd'hui permet d'avancer et améliorer notre environnement de travail.Quelques exemples seraient :
  • Établir un climat de confiance et d'ouverture
  • Créer une organisation trans et multidisciplinaire pour assurer une hétérogénéité des idées, des points de vues, des connaissances et de perspective
  • Encourager et améliorer la communication entre professionnels de milieux différents
  • Favoriser la mobilité et l'émergence d'entrepreneuriat
  • Diminuer l'emphase mise sur l'efficacité professionnel pour laisser du temps libre qui laisse libre court à la créativité
Ce cadre est très riche et intéressant. Si on se sent concerner par la créativité de manière holistique, l'évolution et l'enrichissement de ce concept est à suivre...

A lire l'eBook de de Sven Hemlin,Carl Martin Allwood,Ben R. Martin 
sur les Creative Knowledge Environment 
ou un article de ces mêmes auteurs.

5 commentaires:

Alexandre a dit…

Salut Dominique,
Ton article est très bien écrit et intéressant. Je suis convaincu que la créativité est un élément essentiel : je pense également qu'il est nécessaire de mettre un certain nombre de contraintes pour la stimuler.
Alexandre

Delphine Batton a dit…

Les travaux de René Bernèche (professeur honoraire à l'université de Montréal UQAM) à ce sujet sont aussi très intéressants. Notamment sur le fait nous faisons partie intégrante de l'environnement dans lequel nous sommes et donc que nous avons une prise pour le changer en environnement créatif. Il n'a malheureusement pas encore écrit de livre à ce jour.
ici un article où il est cité sur les notions de climat créatif en entreprise : http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/carrieresemplois/vie-au-travail/200911/01/01-917230-votre-employeur-vous-accorde-t-il-le-droit-detre-creatif.php

Fabrice Poussiere a dit…

@Alexandre Premièrement bonjour Alex et content de te croiser sur CN. Je pense aussi que les contraintes sont aussi un moyen de faciliter la créativité. Mais ce qui m'interpelle vraiment c'est de comprendre celles qui te permettent de produire des solutions plus originales et celles qui te bloquent. Si l'on regarde les conditions dans lesquelles Michel-Ange a réalisé et conçues les fresques de la chapelle Sixtine. Nous ne pouvons pas dire que les conditions était optimales ou favorable à la créativité.Pareillement nous ne sommes pas dupes non plus des espaces désignés à la Google. JE, pense que Larry Page et Sergei Brin ont inventé page rank plus dans un lab à Standford que sous une piscine à bulle désignée par la vedette du coin. Par contre, ici nous sommes dans un contexte où ces inventeurs, ou génies sont maitres -entre guillemets- de leurs entreprises. Dans une sociétés il y a des mécanismes antagonistes qui ne favorise par forcement la créativité. Par exemple les processus de l'entreprise sont souvent conçus pour réduire l'incertitude, hors l'innovation ne fait qu'en introduire. Il y a surement un équilibre à trouver. Et je suis impatient de découvrir au fils de nos discussions, les facteurs les plus essentiels.
@Delphine merci pour le lien. Ca me rappelle que ça fait une bonne dizaine de fois que je dis d'aller étudier du coté du "Cirque du soleil"!

Dominique Decotter a dit…

@Alex, Merci pour ton commentaire...en effet beaucoup de recherches en psychologie ont démontré que les contraintes favoriseraient la créativité. Selon Nathalie Bonnardel,les contraintes permettraient aux concepteurs d’avoir recours à la créativité et par conséquent offrir plus de choix ou solutions.Dans le cadre de résolution de problèmes,les contraintes permettent, selon Jean-Michel Hoc, Aline Chevalier et Nathalie Bonnardel, la réduction de l’espace problème pour trouver des solutions.De plus ces contraintes permettent la mise en place de l'étape de convergence essentielle dans la créativité. Cependant en entreprise, il y a souvent trop de contraintes à gérer.

@ Delphine, merci pour ce lien

@Fabrice..en plus de réduire l'incertitude comme tu le mentionnes, les entreprises mettent aussi l'emphase sur la performance et la productivité au détriment de la créativité et de l'innovation. L'environnement au niveau méso a un rôle important tout comme l'échelle macro...mais l'essence même de la créativité réside surement au niveau micro. Donc à l'échelle de l'individu ou de l'équipe de travail, ce qui englobe des facteurs motivationnels, des traits cognitifs et conatifs etc...

Marie-Claire Mathias a dit…

Bonjour,

Votre article est très intéressant. Vous dites que "Souvent l’ingrédient secret et magique de la créativité en entreprise est représenté par la salle de créativité";

Venant d'entrer dans le monde de l'entreprise, je souhaiterais avoir plus d'informations quant à la constitution d'une salle de créativité en entreprise. Pouvez-vous m'orienter? Et d'ailleurs avec toutes les idées que vous avez mentionnés, comment voyez-vous la salle de créativité idéale ?

Bien cordialement,

Marie-Claire