jeudi 16 avril 2009

Recherche expérimentale et expérimentation sociotechnique

La recherche dans le domaine des applications logicielles a deux faces. Pile, un chiffre. Face, une silhouette. La technique et l’humain ? On fabrique la technique mais -du moins j’aime le croire- on ne fabrique pas l’humain. La technique et son interface avec l’humain ? Précisons.

L’ingénierie technique, dans le sens du développement de technologies permettant de répondre à un problème donné, voilà le chiffre. Celui-là est intuitif pour les ingénieurs, passons. Comme nous parlons d’application, nous parlons de gens qui vivront quotidiennement avec la technologie en question, ou plutôt avec l’objet qui l’encapsulera et la présentera. L’ingénierie sociotechnique, dans le sens du développement d’interactions entre des gens à venir et de la technologie envisagée, voilà donc la silhouette. L’expérimentation est-elle destinée à permettre à l’ingénieur d’appréhender cette silhouette ? Oui, mais pas seulement.

Oui, car la construction des hypothèses sociotechniques qui permettront de définir la forme de l’application nécessite d’extrapoler l’humain. Les expérimentations de terrain à bases d’hypothèses spéculatives seront donc indiquées. Mais le développement de la technologie en devenir, puisqu’elle qu’étant disruptive ou révolutionnaire elle n’est pas déduite d’une technologie existante, ne pourra relever que de la recherche expérimentale, en laboratoire. L’alternative est de développer au hasard des choix technologiques…

Nous voilà donc avec deux formes d’expérimentations, la recherche expérimentale et l’expérimentation sociotechnique, dissociées dans la forme mais indissociables dans le fond. Dans le domaine de la recherche en applications nous l’appelons simplement : l’expérimentation.

3 commentaires:

F.Poussiere a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
F.Poussiere a dit…

Suite à la lecture de cet article je me demande si l'expérimentation n'est pas une méthode créative. C'est une source d'inspiration et de découverte par l'observation et c'est aussi une méthode.
Il me semble trouver des analogies fortes avec la méthode de l'extraterrestre qui consiste à travailler sur notre capacité d'étonnement sur la société, l'utilité des choses et l'humain.

Arnaud Gonguet a dit…

Méthode créative oui, mais à caractère impératif. Là ou la créativité sert généralement à "découvrir" des potentiels, l'expérimentation sert à rendre plus potentiel.